Montandon

Découvres ces deux cloches dans un jolie village de campagne.

Le petit village de Montandon comporte 407 habitants, se situe a 6,5km de Maîche au Sud, à 737m d’altitude. Petit village entouré de champs et de prairies caractéristique des villages du Doubs.
Celui-ci se trouve au milieu de la cote de Maîche, joli village de campagne et se situe dans une « cuvette ».
Les balades en forêts est l’activité la plus pratiquée.

DSCN1472

 

Une chapelle a été construite en 1303, puis une église fût érigé en 1573. L’église actuelle date de 1700. Chaire en chêne sculpté; maître-autel orné d’une mise au tombeau et surmonté de 4 statuettes qui représentent les évangélistes (Matthieu, Marc, Luc et Jean).
Trois tableaux peint par Aubert datant de 1896; les boiseries et les stalles du chœur date de 1895.

Le clocher comporte un toit dit : « dôme comtois ».

Elle parait assez neuve car elle fût rénovée plusieurs fois mais aucune date ne figure à l’intérieur ni à l’extérieur.

Intérieur

 

Les cloches sont bénites au saint patron St Ursin, mais celle-ci se nomme St Foy, nous pouvons voir un autel latéral (celui de droite) dédié a celle-ci. Elle tient une palme de martyre à la main droite et un sceptre à la main gauche.

DSCN1444

 

 

 

Il y a trois tableaux derrière le maître-autel.

Maitre-Autel

 

Celui de gauche représente la présentation du seigneur Jésus au temple de Jérusalem entouré de la Vierge Marie à sa gauche et de St Joseph à sa droite. Il offre un couple de colombes en sacrifice, la vieille femmes est la Prophétesse Anne et celui qui tient Jésus est le vieillard Siméon. Le moment de la vie de Jésus représenté est la fête de la Chandeleur.

DSCN1443

Celui du milieu représente la guérison d’un paralytique (personne paralysée).

Celui de droite représente l’agonie du Seigneur au jardin des oliviers, ce passage s’appelle « Gethsémani ».

Cette charmante église comporte deux dames de bronze :

 

 

Cloche 1 : Je m’appelle Pierre Fois Marie Éléonore , je chante le Mi3 pour un poids de 1021Kg avec un diamètre de 119,6cm.
J’ai été fondu par Gillot de Maurizecourt en Mai 1825.

DSCN1457

 

Descriptif : En 1825, j’ai été fondu à l’honneur de St Ursin patron de lieu bénite par Mr J.F.M Devillers Adieur de la paroisse. J’ai eu pour parrain Pierre Fois Darcelot et pour marraine Marie Éléonore Darcelot épouse de Mr Gme Joseph Faivre de Montandon par les soin de Mr Fa Roy Daguet Maire.

Gillot de Maurizecourt Mai Faite.

Solo Cloche 1 :

Cloche 2 : Je m’appelle Jean Félix Jeanne Antoin, je chante le Sol3 pour un poids de 510Kg avec un diamètre de 97,2cm.
Aucun fondeur n’a signé il est seulement écris dans le descriptif : « En 1784 […] refondu par les soin DUD ».

DSCN1458

 

Descriptif : En 1784, Jean Félix Darciot et Jeanne Antoin Darciot de Montandon on été choisis pour parrain et marraine de cette cloche refondu par les soin DUD à l’honneur de St Ursin patron du lieu.

Solo Cloche 2 :

Je remercie Mr Le Maire pour cette autorisation spéciale. Je remercie aussi Mr et Mme Sandoz, responsable des lieux qui m’ont ouvert les portes ainsi qu’à Eric pour les informations sur les tableaux.
Je remercie Julien.S qui m’a accompagné et sonné les cloches.

Le Plenum :

Reportage effectué le 06 Juin à 10h10.
Le Sonneur Comtois.

Belleherbe

Belleherbe 25380

Église de l‘Immaculé Conception

 » Deux Mortuaciennes, Deux époques, Deux Fondeurs « 

Ce village comporte 604 habitants (recensement de 2015). Le village a eu plusieurs noms avant Belleherbe dont : Belleherbes en 1600, Bellearbe en 1475 et Belleherbe en 1417  qui fut le premier nom du village.

Histoire du village

Le petit village de Belleherbe se situe a 15km à l’Ouest de Maîche, à 745m d’altitude. Il est entouré de champs et de prairies caractéristique des villages du Doubs.
Les balades en forêts et la chasse sont les activités les plus populaires.
Les trois hameaux du village valent eux aussi le détour, La Violette avec sa chapelle digne d’une église, Droitfontaine et son église typiquement comtoise et Ebey qui n’a ni église, ni chapelle.

Personnages notoires :
Joseph-Victor Roy qui s’était interposé face aux prussiens. En janvier 1871, Alors qu’il défendait une veuve à qui les Prussiens voulaient soutier un bœuf, il fut abattu par ceux-ci. Une stèle commémorative lui est consacrée au hameau de la Violette.

DSC_0089

 

Histoire de L’église

Elle fut construite en 1764 sous le vocable de Immaculé Conception. Ce charmant patrimoine est doté d’un dôme Comtois qui a été restauré plusieurs fois. Cependant aucune indication ne figure quant à ces étapes de restauration. Elle a été construite aux frais de Joseph Briot préfet de la Daterie à la cour de Rome et de Sébastien Briot vicaire de Verrière. Il est fort probable que lors de sa construction celle-ci eut pour vocable Notre-Dame de L’Assomption. Le chemin de croix a été totalement restauré et l’église fut repeinte dans les années 1995.

L’église classée aux Monuments Historique comporte plusieurs objets de valeur : Les vitraux par leurs décors et leurs couleurs offrent un magnifique spectacle.

Les tableaux ont une valeur historique :

Celui-ci au fond de l’église derrière l’autel, représente l’Assomption de la Vierge Marie.
Les 12 apôtres sont représentés : avec à droite en rouge St Jean et à gauche St Pierre.

DSC_0114

Celui-ci se trouve au-dessus de l’autel latéral à gauche en entrant ; il représente St-Sébastien Martyre.

DSC_0110

Celui-ci se trouve au-dessus de l’autel latéral à droite. Il représente la mort de Saint Joseph. À droite on peut voir Jésus et à gauche la Vierge Marie, avec un ange à ses côtés.

Une petite cloche annonçant l’entré du Prêtre se cache juste derrière le maître-autel.

DSC_0120

Histoire des cloches

Le clocher comtois typique de notre région date de 1700. Les cadrans de couleur bleue se marient très bien avec les plaques de zinc posées pour protéger la face avant du clocher.

DSC_0052
Système de lancement des cloches Apollo.

DSC_0099

On constate autour de l’oculus 3 trous qui servaient autrefois à passer les cordes qui permettaient de faire sonner les cloches. On peut en déduire que l’église comportait autrefois 3 cloches. La révolution étant sans doute passée par là, une seul cloche à survécu. Une seconde sœur la rejoindra plus tard.

Accès aux cloches

Pour pourvoir admirer les deux résidentes de l’église il faut pour commencer emprunter une porte se situant sous le porche pour prendre un escalier en pierre qui conduit jusqu’à la tribune ; pour ensuite continuer son ascension par des marches en bois.

Sur le chemin nous pouvons croiser l’ancienne horloge.

Les Cloches

Cloche 1

Je m’appelle Claudia , je chante le MiB3 pour un poids de 889Kg avec un diamètre de 119,5cm.
J’ai été fondu par François Xauier Roy à Morteau en 1779.

DSC_0022

Descriptif 

(Latin) Ad convocat ioneme fielium procellas tempestatesve dissolve ndas ogo Claudia Sebast benedictionem sortita. Summensesept 1779 astitese D Sebast Briot Frater D Joseph Briot Datariae rom prael huiusee eccl praecip ere ctoris et dom Cl Petra balledier Uxor D Joan FR Emonin De Belherbe 3 (symbole d’une « faucille a l’envers » ).
(Français) Pour convoquer les fidèles en vue d’apaiser les tempêtes et les bourrasques, moi, Claudia, suis destinée à être bénite. Le mois de septembre 1779, en présence de Sébastien Briot, Joseph Briot, recteur et Claudia Petra Balledier, épouse de Jean Fremonin de Belherbe.

En bas de la cloche dos à la signature du fondeur il est écrit : « F.J Bournes ».
Elle a été classée à l’inventaire de Monuments Historique le 29/10/1942 au titre d’« objet ».

DSC_0019

Solo de la Cloche N°1 

 

Cloche 2

Je m’appelle Marie Jeanne Ignace Adelaide , je chante le Fa3 pour un poids de 678Kg avec un diamètre de 106,5cm.
J’ai été fondu par François Humbert à Morteau en 1853.

DSC_0024

Descriptif

Je m’appelle Marie Jeanne Ignace Adelaide. J’ai eu pour parrain Mr Boillon Jean Ignace Alexandre de Belleherbe curé à Pont-De-Roide et pour marraine Mlle Perrot Marie Catherin Adelaide d’Ebey épouse de Mr Rochet Marie Cyprien Emanuel Rentier Drant à St Julien 1853.
j’ai été bénite par Mr Ferreux Jean Louis curé de la paroisse de Belleherbe dont Mrs Tournoux Joseph Prosper est Maire et Menie François Joseph adjoint.

1853 Faite à Morteau par François Humbert.

Solo de la cloche N°2

Nouvelle Vidéo du Plenum

Ancienne Vidéo du Plenum

 

Remerciement

Je remercie M. Franchini, Maire de la commune pour cette autorisation spéciale. Je remercie aussi M. Petit qui m’a accueilli lors de mon second passage.
Mme J.Salvi pour m’avoir accueilli lors de mon premier passage ainsi que Julien.S qui m’a accompagné et sonné les cloches parfaitement pendant l’enregistrement..
Merci à François pour avoir contacté une de ces connaissances pour traduire le latin.
Merci à Guilhem pour la correction de l’article.

Sources : ClocherFree

Reportage effectué le :
1er Passage effectué le 28 Mai 2016 à 15h13.
Second passage effectué le 2 Mai 2018 à 14h30.
Le Sonneur Comtois.