Urtière

Urtière 25470
Chapelle St Roch

 » Une cloche résonnant en pleine forêt « 

Ce village comporte 6 habitants (recensement de 2015). Le village a eu plusieurs noms avant Urtière (1671) dont : le pas d’Urtières en 1432, aux Hirtières en 1311 et Costes de Hurtières en 1292  qui fut le premier nom du village.

DSC_0118

Histoire du Village

Ce village n’a pas beaucoup de trace historique bien qu’il soit mentionné dès 1292. Très petit, c’est avant tout un village de paysans, d’ailleurs seules des fermes peuplent le lieu. Il est entouré d’une forêt qui nous permet de nous balader en nature pour se ressourcer. Celui-ci nous offre aussi des magnifiques vues sur la Suisse voisine. Situé au-dessus de la corniche de Goumois et dominant la vallée du Doubs, Urtière est sans doute la plus petite commune du département.

Histoire de la Chapelle

Elle fût bâtie en 1636 par les frères G et E Borne, une année après le décès de leur père dont la pierre tombale se trouve à l’intérieur, elle se situe sur un ancien cimetière de bossus.
Au 19e siècle l’ajout d’un mur de pierre, du porche d’entrée et du clocher à l’impériale est effectué.

DSC_0088

DSC_0094

 

L’autel, soutenu par deux colonnes, est surmonté d’une toile représentant Sainte Anne et Saint Roch

 

DSC_0091

 

 

Une statue dédié à Notre Dame de Lourde est visible

 

DSC_0092

 

 

Une statue à droite de l’autel, est elle représentative de Saint Joseph

DSC_0093

 

 

 

 

Une dernière statue, visible à la gauche de l’autel, est dédiée à la Sainte Vierge Marie

La Cloche

Malheureusement je n’ai pas pu accéder au clocher, car aucun accès ne permet d’y aller, mais lors de l’analyse, on constate de que cette cloche a des harmoniques plutôt baroques, elle doit donc probablement dater de 1800.
DSC_0099

 

Cette cloche se sonne encore à la corde

 

 

 

Elle chante le Ré4 pour un poids d’environ 180Kg.

Note : Ré4 – -32/100

Reportage

Belleherbe (Droitfontaine)

Droitfontaine 25380

Église Saint Claude

 

 » Une Cloche Bournez l’ancien à la campagne « 

 

Ce Hameau à fusionné en 1973 avec Belleherbe, le village à connu plusieurs noms avant Droitfontaine dont : Droit-Fontaine en 1787, Droitefontaine en 1682 et Droit Fontaine en 1413 qui fut son premier nom. Le nombres d’habitants doit être 30-50 habitants, le recensement regroupe tout les hameaux et le village de Belleherbe.

3

Histoire du Village

Le village aussi petit qu’il soit nous permet d’admirer un paysage de campagne magnifique, situé entre Belleherbe et Valoreille ce hameau comporte plusieurs fermes Comtoises d’époque habitées et ou les explorations sont encore entretenus et travaillées.

DSC_0003

 

Malgré sa petite taille le village comporte une église, une chapelle et une belle pompe à eau d’époque encore manuelle. Les cimetières où les vieilles pierres tombales sont encore présentes, ces deux lieux se trouvent à la chapelle et à l’église.

 

Histoire de l’église

DSC_0023

L’église fût bâtit en 1764 et a pour vocable Saint Claude, dans cette église typiquement Franc Comtoise, avec son dôme Comtois et son revêtement de zinc pour éviter que le vent, l’humidité et la pluie dégrade la bâtisse.

 

Nous pouvons admirer deux autels latéraux, celui de gauche dédié à la Sainte Vierge Marie et celui de droite dédié à Saint Joseph.


Nous pouvons voir incrusté dans le mur de droite une statue du Sacré Cœur de Jésus. Je n’ai pu identifier les 4 autres statues disposées sur les murs de l’église.
DSC_0020
Un tableau est visible au fonds de l’église à droite représentant le Christ portant la Croix.
DSC_0018Le chemin de croix du lieu semble récent et être des photographies encadrer.


Au dessus du Maître autel 3 tableaux sont disposés celui de droite représente Jésus en train de parler au foule, celui de gauche représente l’Assomption de la Vierge Marie et celui du milieu représente Saint Claude patron du lieu.

La chair à prêcher est elle aussi classer historique, malheureusement les termites et le temps on fait leur travaille. Église décoré avec des vitraux colorés, un revêtement murales en bois (sapin) au niveau du Maitre Autel nous prouve que l’église fut construite avec le cœur et l’énergie des habitants qui souhaitaient prier et célébrer dans un édifice luxueux.

L’on constate aussi que l’église à garder les vieux chauffages à bois de l’époque et la table de communion.
DSC_0010L’église à été rénovée il y a quelques années (~20ans) la peinture et les revêtements on dût être repeint ou restauré.

Histoire de la cloche

6Le système de lancement des cloches est simplement un compteur « hager » avec une minuterie pour la volée, une option pour l’angélus. Érigée et entretenu par la maison Prêtre & Fils de Mamirolle.

 

 

DSC_0004

On constate un seul et unique trou pour passer la corde qui autrefois servait à faire résonner la dame de bronze, on ne vois pas d’oculus mais un plafond assez récent, ce qui nous laisse à penser que l’oculus n’a pas été reproduit lors d’une possible restauration.

L’accès a la cloche

Pour commencer l’ascension nous prenons un escalier en pierre sous le porche qui nous mène à la tribune, ce qui nous permets d’admirer un orgue qui de plus prêt nous révèle sont vrai visage car celui-ci est un faux orgue en bois qui nous cache l’accès du clocher par des portes dissimuler, ce qui nous donne accès à un escalier de 10 petites marches pour arriver à un palier ou l’accès au comble est permis et nous donne permet de monter une échelle en fer de 20 barres qui nous permettra d’arriver à notre objectif… La dame de Bronze.

La Cloche

DSC_0034

Cloche 1

Je m’appelle Marie Josèphe , je chante le La3 pour un poids de 429Kg avec un diamètre de 89,2cm.
J’ai été fondu par François Joseph (F.J) et Généreux Constant (G.C) Bournez à Morteau en 1815.

Descriptif

Mr Breuillot cure
a Droifontaine m’a beni
Parrain Mr Alexandre Breuillot
Marraine Mme Marie Josèphe Bailly
de Droitfontaine

Signature : Fait a Morteau par F.J Bournez 1815
F.J G.C Bournez Fils

Note : La3 – -12/100

 

Reportage

Remerciement

Je remercie M. Franchini Maire de la commune de Belleherbe et des hameaux pour son autorisation de monter au clocher et de faire sonner la cloche, M. J.Rognon pour son accueille chaleureux et son temps pour m’ouvrir les portes de l’édifice.
G.Lavignotte pour la correction de l’article.

Source : ClocherFree

 

Reportage effectué le 14/05/2018 à 14h30
Le Sonneur Comtois.